Quels sont les facteurs à prendre en compte pour choisir le terrain sur lequel construire votre maison ?

La construction d’une maison est l’une de ces idées attrayantes et audacieuses. Si c’est la première fois que vous vous lancez dans ce projet, vous aurez de nombreuses questions en tête, dont une bonne partie concerne la maison elle-même. Mais lorsque vous ferez les premiers pas pour concrétiser ce projet, le terrain entrera en jeu et de nouveaux dilemmes surgiront, auxquels vous n’aviez peut-être même pas pensé auparavant. Le terrain aurait-il une influence sur la phase de construction de votre maison ? Comment savoir si un terrain est meilleur ou moins bon qu’un autre ? Que devez-vous rechercher lorsque vous choisissez un terrain ? Lisez la suite de cet article pour avoir les éléments de réponses à ces questions.

La terre, un élément à prendre en compte dans le choix du terrain

C’est l’un des facteurs qui affectera le plus la future construction de votre maison. Il faut se renseigner le plus possible sur le type de terrain de votre parcelle. Une bonne option consiste à demander à un géologue de réaliser une étude préliminaire du terrain de la parcelle avant l’achat. Cela vous permettra d’éviter les sols les plus mauvais, comme ceux formés par des remblais ou des matières organiques.

Optez pour les sols résistants cohésifs lors du choix du terrain. C’est le cas par exemple des sols rocheux, où la pierre est abondante et qui, étant si résistant, permettra à votre maison d’être soutenue par une fondation plus simple. Toutefois, si les plans de la maison prévoient un grand sous-sol, un terrain rocheux rendra l’excavation très difficile et augmentera les coûts de construction.

Pour toutes ces raisons, il sera très important, pour le développement du projet et du budget, de disposer d’une étude géotechnique du terrain de la parcelle qui vous intéresse. Et si vous pouvez l’avoir avant même de faire l’achat, c’est encore mieux.

L’orientation du terrain

L’orientation d’un terrain est un facteur déterminant qui affectera grandement la conception de la maison que l’on va y construire. Sur une parcelle plate, plutôt que d’orientation, on parle de développement ou d’extension de la parcelle par rapport aux points cardinaux. Ainsi, sur un terrain plat, il faut observer lequel de ses côtés est le plus long, si c’est le côté sud, c’est mieux, car cela vous permettra de développer une plus grande longueur de la façade de la maison vers cette orientation et de capter plus de rayonnement solaire. Il en résultera un plus grand confort et des économies d’énergie en matière de chauffage et d’éclairage.

L’orientation de la parcelle doit également tenir compte de l’environnement. Une parcelle peut être bien orientée, mais avoir un grand bâtiment sur le côté sud qui lui fait de l’ombre toute la journée. Les bâtiments environnants, les collines et la végétation sont des facteurs importants à prendre en compte, car ils influencent la lumière du soleil et les courants d’air.

Accessibilité et infrastructure

Bien qu’il soit souvent difficile de tout réaliser en même temps, s’assurer à l’avance que votre parcelle dispose des réseaux d’approvisionnement nécessaires pour alimenter votre maison est déterminant pour la viabilité du projet. Il s’agit de la fourniture d’eau, d’électricité et à la possibilité de se raccorder à un réseau d’égouts. S’il a également les raccordements prêts, c’est encore mieux.

D’autre part, une parcelle accessible et bien desservie facilitera les travaux de construction et réduira les coûts liés au transport des matériaux et autres fournitures. Il est également important d’étudier et d’être informé des futurs projets d’infrastructure urbaine ou autre qui pourraient affecter votre parcelle ou ses environs.

L’accessibilité par une forme de transport public et la proximité d’installations telles que des écoles, des centres commerciaux, des installations sportives, etc. faciliteront votre vie quotidienne et réduiront vos coûts de transport et d’entretien.